Présentation des chartes
Documents et références
   > Conception
   > Construction
   > Sécurité
   > Références de prix
   > Sites Internet
Brochure ´Bâtiments Bovins´
Subventions
 
Bâtiments d´élevage           CBPE     Qualité du lait     Eco Energie Lait     Contrôle Installation Traite     Sanitaire  

Bâtiments d´élevage
Documents et références
Conception

Accéder à
 
> Conception générale des bâtiments

L´éleveur maître d´ouvrage, des étapes à franchir pas à pas

Dès que la décision de concevoir un projet de bâtiment d’élevage est prise, le maître d’ouvrage doit se poser de nombreuses questions et s’entourer de conseils pour faire des choix stratégiques, économiques et techniques.  Il est en droit de recevoir de ses partenaires du conseil et des prestations de qualité.
Mais il est aussi soumis à des obligations pour garantir le respect de la réglementation et prévenir toutes sortes de risques. Suivez le guide tout au long du chantier et découvrez les obligations et les droits des partenaires de la construction !

 

Référentiel conception et prix des bâtiments caprins

La chambre d´agriculture des Deux Sèvres a publié un nouveau référentiel pour la conception et l´estimation des coûts des bâtiments caprins. A télécharger ci-dessous.
>> Télécharger le référentiel caprin

Stocker et collecter le lait en toute sécurité

Cedocument a pour objectif de préciser les éléments techniques à prendre en comptepour assurer la qualité du travail et l’accessibilité pour tous lesintervenants (producteur, laitier, technicien). Il propose des pistes desolutions pour la sécurité du stockage, et le bon déroulement de la collecte laitièredans les nouvelles constructions mais également, lorsque cela est possible ounécessaire, pour  améliorer l’existant.

 

Les principaux types de logement des veaux

L’objectif de ces fiches, réalisées par une équipede conseillers bâtiments du Grand-Ouest, estde rassembler les solutions existantes, quiont fait leurs preuves, et ainsi d’offrir deschoix de type de logement à mettre en oeuvreen fonction des besoins zootechniques, despréférences des éleveurs, et de leur capacitéfinancière.
>> Accéder au document ->
 

Champs électromagnétiques d’extrêmement basses fréquences

Le rapport sur les champsélectromagnétiques d’extrêmement basses fréquences et l’avis sont disponiblessur le site de l’Anses.

Vous trouverez en particulier des résultats originaux de mesures de CEMen élevages bovins, porcins et volailles, placés sous les lignes ou en dehorsde lignes à Haute Tension (pages 29 à 44), à l’extérieur de bâtiments d’élevageet dans les bâtiments à proximité des animaux. 

>> Accéder au rapport de l´ANSES
 

Conférence SPACE 2014 - La modernisation des bâtiments d´élevage bovin en Bretagne

Le bâtiment et ses équipements est au cœur des activités d’élevage. Il en est l’outil principal et pèse fortement sur les charges de structure. En conséquence il doit pouvoir permettre un travail efficace, en préservant la santé et la sécurité des personnes et des animaux. L’éleveur doit pouvoir investir durablement en préservant le revenu.

Le bâtiment impacte directement l’activité d’élevage. Il faut qu’il puisse assurer le bien-être animal et garantir la qualité des produits. Enfin, il interagit avec l’environnement avec des risques sur la qualité de l’eau, de l’air et du paysage.

C’est pourquoi les filières d’élevage, les pouvoirs publics et les organisations professionnelles en ont fait un sujet majeur pour l’avenir et la compétitivité des exploitations.

Ce résumé fait la synthèse des présentations à la conférence donnée au SPACE 2014 le jeudi 28 septembre.

 

Guide technique pour l´instruction des autorisations d´urbanisme

La Chambre d’Agriculture de Bretagne, l’UGPVB et le GIE Elevages de Bretagne ont participé, en 2014, en collaboration avec les DDTM, à la réalisation d’un « guide technique pour l‘instruction des autorisations d’urbanisme » en zone agricole. Ce guide vient de faire l’objet d’une actualisation en Mai 2016.


Ce document régional a permis d’harmoniser les pratiques d’instruction des demandes d’autorisation d’urbanisme agricole. Grâce à ses illustrations et cas concrets, il constitue un document pédagogique de référence et d’harmonisation à destination des techniciens, agriculteurs et services instructeurs.


Plusieurs évolutions réglementaires du droit de l’Urbanisme ont rendu nécessaire l’actualisation du guide en 2016 :

-L’extension à toutes les exploitations agricoles du seuil de recours à l’architecte (nouveauté de la loi dite « Macron » du 6 août 2015)

-La simplification du contenu du dossier ICPE, l’étude d’impact n’étant plus à joindre aux dossiers. En plus d’une simplification, cela entraine une diminution des coûts pour l’agriculteur porteur du dossier.

-L’augmentation des durées de validité et de prorogation du permis de construire.

-Une nouvelle codification du code de l’urbanisme.


 

Eco-construction des bâtiments d´élevage

Ce guide présente une nouvelle méthode pour prendre en compte la qualité environnementale des bâtiments d’élevage. Il se compose d’une charte et de soixante fiches qui aident à son utilisation pratique.

L´Institut de l´Elevage et ses partenaires ont lancé un programme intitulé ´Eco-construction et Bâtiments d´élevage, application d´une démarche d´éco-construction et de management environnemental aux bâtiments d´élevage´.

Cette étude, lauréate de l´appel à projet du CASDAR 2007, a pour objectif d´adapter la démarche HQE aux bâtiments d´élevage. Du travail de l´équipe de recherche, est née l´idée de la réalisation d´une charte ´Eco-construire un bâtiment d´élevage´ dont l´application par les éleveurs est volontaire. Cette charte leur permet de projeter, construire, utiliser un bâtiment respectueux de l´environnement tout en prenant en compte les contraintes spécifiques liées à l´activité d´élevage. L´écoconstruction s´intéresse au bâtiment tout au long de sa vie, jusqu´à sa déconstruction et ses possibilités de recyclage. Enfin cette charte engage autant l´éleveur maître d´ouvrage, que le concepteur maître d´oeuvre et les constructeurs du bâtiment.

Cette méthode a été conçue pour les filières ruminant, porcine et avicole. Le guide technique se compose de la charte et de 67 fiches techniques.

 

>> Voir le site de l´Institut de l´Elevage
 

BÂTIMENTS BOVINS en Italie du Nord

Le Comité Régional Bâtiment a emnenné 30 concepteurs et constructeurs de bâtiments bovins découvrir la conception et la construction des bâtiments dans la plaine du Pô.

Ce document est un compte rendu de ce voyage.

 

Le séchage solaire du foin en grange

La technique de séchage solaire du foin en grange requiert la mise en œuvre de solutions constructives spécifiques.

La conception doit prendre en compte la stabilité et la durabilité de la construction, le confort et la sécurité du travail, et le bien-être des animaux.

L’implantation de la grange a une incidence sur l’organisation du site d’exploitation.

La concertation entre les intervenants de la construction est gage de réussite  d’un projet de séchage solaire du foin en grange.

Cette plaquette permet de découvrir la conception et la construction d´une installation.

 

Concevoir et installer des logettes

Le gabarit des vaches laitières a augmenté significativement au cours des dernières décennies. La taille des troupeaux conduit les éleveurs à choisir de plus en plus les logettes pour les vaches laitières. Ils recherchent une meilleure organisation du travail ainsi que des vaches propres et en bonne santé.

L’offre sur les modèles de séparation (bat-flancs) s’est élargie avec de nouveaux concepts plus ou moins adaptés. Ce document a pour objectif de reprendre l’ensemble des références pour les ajuster au contexte et aux équipements d’aujourd’hui.

 

L´éleveur, maître d´ouvrage

Lors d’une opération de construction dans son élevage, l’éleveur devient maître d’ouvrage.

Dès lors il est soumis à de nombreuses obligations, mais il est aussi en droit d’exiger des garanties de ses différents prestataires.

 

Organisation des bâtiments dans les grands troupeaux

Les projets de bâtiments pour vaches laitières concernent des troupeaux de plus en plus grands : 100, 200 vaches ou plus. Une des principales difficultés réside dans l’organisation spatiale des différents ateliers qui composent les bâtiments laitiers : stabulation(s), bloc traite, locaux de soin, stockages …

En France, comme dans d’autres pays européens il existe de nombreuses réalisations pour les grands troupeaux. L’objectif de ces fiches est de présenter des exemples d’organisation observés.

 

La construction de l´aire paillée

Cette fiche technique donne les éléments techniques pour la réalisation du sol sous l´aire paillée, et les conditions d´implantation du bâtiments pour une aire de couchage saine.

 

La ventilation en toiture

Cette série de fiches présentent les différentes solutions pour la ventilation en toiture.

 
> Conception logement et gestion effluents

Abreuver les vaches laitières avec l´eau du pré refroidisseur

Le pré-refroidisseur est un matériel que l’on rencontre de plus en plus fréquemment dans les exploitations laitières bretonnes. Il permet de diviser par deux la consommation d’électricité des tanks à lait en abaissant la température du lait avant son arrivée dans le tank. 
Cependant, pour tirer parti de tout l’intérêt de cette technique et éviter de gaspiller de l’eau, il convient de valoriser de manière efficace l’eau tiède générée par le système.
La solution la plus couramment rencontrée reste cependant l’utilisation de cette eau pour l’abreuvement des vaches. Cette solution doit être étudiée avant l’installation du pré-refroidisseur et bien tenir compte des besoins des animaux et des périodes d’utilisation.
>> Lire le document
 

La couverture des fosses

La couverture des fosses à lisier permet de limiter les apports d’eaux pluviales. Elle limite aussi les  odeurs ainsi que les émissions de gaz dans l’atmosphère. Il existe plusieurs solutions pour couvrir les fosses, du système textile plus ou moins élaboré à la couverture charpente. De nombreux aspects techniques, économiques et climatiques doivent être pris en compte pour faire les bons choix.

 

Concevoir et installer des logettes

Le gabarit des vaches laitières a augmenté significativement au cours des dernières décennies. La taille des troupeaux conduit les éleveurs à choisir de plus en plus les logettes pour les vaches laitières. Ils recherchent une meilleure organisation du travail ainsi que des vaches propres et en bonne santé.

L’offre sur les modèles de séparation (bat-flancs) s’est élargie avec de nouveaux concepts plus ou moins adaptés. Ce document a pour objectif de reprendre l’ensemble des références pour les ajuster au contexte et aux équipements d’aujourd’hui.

 

Le transfert des effluents

Les différents natures des déjections obtenues dans les bâtiments d’élevage bovin suppose une réflexion approfondie des moyens de raclage, de stockage et de transfert. Cependant la première étape consiste à rechercher des produits de qualité faciles à gérer. Ensuite, l’organisation des différents lieux de stockage (préfosses, fosses et fumières) conduit parfois à la nécessité de réaliser des transferts. De nombreuses solutions s’offrent aux éleveurs .

 

 

Conception des cases individuelles pour veaux d´élevage

Le logement des veaux est soumis à un cadre réglementaire bien précis. Dans les bâtiments existants des petits aménagements sont possibles. Par contre il faut tenir compte des éléments réglementaires au moment de la conception de nouveaux bâtiments.
En ce qui concerne le logement en cases individuelles, on trouve dans le commerce de nombreux modèles de tailles différentes et donc plus ou moins adaptées au bien-être des veaux. On trouvera ci-après des éléments de conception de ces cases pouvant répondre à la réglementation.

 
> Conception salle de traite

Les risques en salle de traite

Cette série de fiches pratiques permettent d´intégrer la prévention des risques en salle de traite lors de la conception des bâtiments et des installations.
 

Choisir son installation de traite

Le choix d´une installation de traite engage techniquement et économiquement l’élevage pour longtemps: sa  durée de vie dépasse souvent 15 à 20 ans. Il influence le travail de l´éleveur, la santé du troupeau et la qualité du lait, ainsi que la rentabilité de l´exploitation. Selon les options retenues, le poids de l´investissement varie  fortement: de 20 à 50€ /1000 litres de lait pour un bloc de traite complet.

L´éventail des solutions s’élargit à la faveur des évolutions techniques et de l’augmentation de la taille des troupeaux. Ce document précise les principaux éléments à prendre en compte pour déterminer l’installation la mieux adaptée aux objectifs de chaque producteur.

 

 

Salle de traite de plain-pied

Pour concevoir la salle de traite de plain-pied avec la laiterie plusieurs solution sont possibles : pont levis, pont tournant ou double couloir de retour.
Suivant les cas il faut prendre en compte les risques et sécuriser les installations

 

Concevoir et installer une salle de traite rotative

Les salles de traite rotatives représentent aujourd’hui une alternative aux installations classiques (Epi et TPA)  pour les grands troupeaux. Malgré un investissement élevé, elles offrent des solutions intéressantes pour la maîtrise du temps consacré à la traite des vaches laitières. Elles se caractérisent par des dimensions souvent imposantes qui nécessitent l’aménagement d’un bâtiment spécifique à côté ou dans le prolongement d’une stabulation.

À la suite des plaquettes « Choisir une installation de traite » et « Installer un robot de traite en stabulation libre », ce document a pour objectif de définir les éléments qui doivent permettre de réussir l’installation d’un roto dans le bâtiment des vaches laitières.

 

Installer un robot de traite en stabulation libre

A la différence des salles de traite qui sont installées dans un espace ou local spécifique, les robots de traite se caractérisent par leur intégration au sein même du logement des vaches laitières. Les modalités de leur implantation dans la stabulation sont de ce fait déterminantes pour leur assurer un bon fonctionnement et une fréquentation satisfaisante par les animaux.

A l´appui des observations réalisées depuis plusieurs années sur les robots de traite de type ´mono-stalle´, ce document a pour objectif de préciser les éléments essentiels à prendre en compte pour réussir l´installation d´un ou plusieurs robots dans une stabulation pour vaches laitières.

 
> Contention - embarquement

Réalisation d´un espace d´intervention en bâtiment d´élevage bovin

Ce document vous présente les éléments essentiels à prendre en compte, en bovins lait comme en bovins viande, pour vous aider à réaliser un espace d´intervention adapté.

 

Installations de contention et d´embarquement des bovins

Ce document vous présente plusieurs types d´aménagements, en bovins lait comme en bovins viande, pour vous aider à choisir et concevoir la ou les installations de contention adaptées dans votre situation d´élevage.

 

Bâtiments et collecte des gros bovins

Le chargement des animaux est une opération sensible. Les bonnes conditions de collecte doivent garantir la sécurité des intervenants — éleveurs et chauffeurs — et le bien-être des animaux. Un embarquement bien maîtrisé limite les perturbations émotionnelles des animaux et réduit le risque d’apparition de viandes à « pH élevé » après l’abattage. En outre, bien aménager les accès permet de garantir de bonnes conditions de travail et assure l’efficacité de la collecte.

 
 
Intranet Pro